Les origines du Bouvier bernois

Bouvier bernois origine

L’origine du Bouvier bernois fait l’objet d’un débat important parmi les spécialistes canins. Certains considèrent que ce sont les troupes romaines de César qui ont créé ce chien à l’aspect imposant en croisant des races de dogues. Ces armées les auraient ensuite introduits en Europe du Nord et de l’Ouest ; d’autres affirment que les Bouviers suisses existent depuis bien plus longtemps et qu’ils sont même originaires d’Helvétie.

Le rôle du Bouvier bernois

Le Bouvier bernois est l’une des quatre races de Bouvier suisse, les autres étant le Bouvier d’Appenzell, le Bouvier de l’Entlebuch et le Grand Bouvier suisse c’est aussi le plus populaire. Sa fonction initiale était de protéger les commerçants suisses durant leurs déplacements, mais également de protéger le bétail quand les vachers séjournaient dans les hauts alpages helvètes.

C’est d’ailleurs pour cette seconde fonction que les qualités du Bouvier ont démontré être les plus évidentes et c’est elles qui expliquent le nom actuel de ce chien. Enfin, le Bouvier est un animal puissant et il fut souvent utilisé pour déplacer des charges, notamment de petites charrettes contenant des bidons de lait que le vacher venait livrer quotidiennement à la fromagerie.

Avec le temps, le Bouvier bernois est devenu un agréable chien de compagnie.

Des origines romaines…

Jusqu’au début des années 1920, il était admis que le Bouvier suisse avait été introduit dans le pays par les armées de César, lesquelles utilisaient l’animal pour protéger les camps et tirer des marchandises. Chien puissant et obstiné, le Bouvier bernois était alors considéré comme un descendant du Dogue du Tibet. La découverte, dans le camp militaire romain de Vindonissa, d’une lampe en argile illustrée du dessin d’un chien qui ressemble fortement au Bouvier bernois, étaye cette version.

C’est à partir de cette notion que l’Association la Berna est créée en 1899. Elle regroupe les éleveurs de ce chien de race. C’est cette même association qui présente officiellement le premier Bouvier bernois dans une compétition. Le nom de la race est alors le Dürrbach. En 1907, le club suisse de Dürrbachler poursuit ce travail en promouvant l’élevage des Bouviers bernois.

… aux origines préhistoriques

Mais en 1924, des archéologues mettent à jour des crânes de chiens qui correspondent parfaitement à ceux du Bouvier suisse. Les parties du squelette apparaissent dans un village lacustre proche du lac de Zurich. Cette découverte vient renforcer la théorie de certains scientifiques suisses qui évoquaient depuis longtemps que les Bouviers étaient vraisemblablement originaires de leur pays. Selon eux, le Bouvier bernois est une race canine primaire et indigène à laquelle on ne peut actuellement pas fixer de date d’apparition.

L’évolution de la race primaire

Ce qui est plus clair, c’est que c’est à partir de cette race fondamentale que les éleveurs suisses allaient faire évoluer le standard en procédant à différents croisements. Cette transformation progressive est relativement importante du Moyen-âge jusqu’au 19e siècle. Elle nous a permis de découvrir le Bouvier bernois sous son aspect actuel.

Au cours du dernier siècle, ce chien destiné aux combats aurait été croisé avec le terre-neuve afin de pacifier son caractère. C’est ainsi que le Bouvier bernois est devenu un animal de compagnie très répandu en Suisse, mais aussi dans une grande partie de l’Europe.

2 Comments

    • Bonjour Barrailh,
      Je vous confirme qu’un bouvier bernois peut facilement faire 5km à vos cotés. Il appréciera même ce moment à vos cotés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *