Le comportement et caractère du Bouvier bernois

Bouvier bernois caractere

Le Bouvier bernois est connu pour sa nonchalance, son calme, l’attachement qu’il démontre envers ses maîtres et sa gourmandise. Les dresseurs considèrent avec une pointe d’humour que ce chien s’alimente exclusivement de croquettes et du contact humain, deux « nourritures » dont il semble effectivement avoir toujours besoin.

Une nature protectrice

Comme son nom l’indique, le Bouvier bernois a toutes les qualités d’un gardien. C’est peut-être même le meilleur bouvier au monde. Même quand il est au repos, il garde un œil ouvert sur l’environnement immédiat.

Conscient des frontières de la maison familiale, l’arrivée d’un inconnu est toujours signalée par un aboiement. Une fois qu’il aura constaté que l’étranger est bienvenu et que les maîtres ne sont pas en danger, la méfiance du chien se dissipera et il montrera des signes de sympathie au nouveau venu.

Une agressivité justifiée

Bien que les lourds aboiements du Bouvier bernois suffisent généralement à effrayer et à faire fuir les prédateurs et les personnes malintentionnées, ce gardien est aussi capable d’attaquer et de blesser mortellement des personnes qui menacent l’intégrité de ses maîtres ou de la maison familiale. Cette capacité à attaquer violemment des agresseurs surprend toujours quand on observe au quotidien l’aspect dilettante et paresseux de l’animal.

L’activité physique

Une activité physique quotidienne est indispensable au bien-être des chiens en général. Le Bouvier bernois, bien qu’il soit un animal tranquille et peu sportif, a besoin de faire de longues promenades chaque jour. Certains chiens attendent ce moment avec impatience, d’autres doivent être un peu « forcés » pour abandonner leur coussin.

Néanmoins, le Bouvier bernois, par nature, adore se rendre utile, et il accepte volontiers des missions. Ainsi, dans le jardin, il aimera traîner une charrette dans laquelle est assis un petit enfant.

À éviter

Le Bouvier bernois est un chien qui a toujours assumé des responsabilités. La vie en ville et surtout une trop longue solitude durant la journée peuvent exacerber certaines réactions comme une agressivité excessive et incontrôlable, ou à l’inverse, une passivité déprimante.

D’un naturel têtu, curieux et fidèle, il a besoin d’être dressé pour comprendre les règles du cadre de vie qui sera dorénavant le sien. Ces exercices de dressage ne devront jamais utiliser la force. Très intelligent, il sera capable, avec une éducation basée sur le renforcement positif, d’apprendre les normes de sa nouvelle maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *